AccueilListe des Actualités ► Articles

la mise-à-jour Rattan Resistance est désormais dispo

Par , Le 19 novembre 2019, à 14:38

Conqueror’s Blade : la mise-à-jour Rattan Resistance est désormais disponible

De nouvelles unités et des événements accessibles gratuitement pour tous les joueurs du MMO de MY.GAMES

Amsterdam (Pays-Bas), le 19 novembre 2019 – MY.GAMES et Booming Games, éditeur et développeur respectifs de Conqueror’s Blade, annoncent aujourd’hui une nouvelle mise-à-jour de contenu pour leur MMO de tactique médiévale. Intitulée Rattan Resistance, cette dernière s’inscrit dans la première saison de contenu de Conqueror’s Blade et est accessible gratuitement à tous les joueurs. Cinq nouvelles unités font leur apparition, de même que des événements JcE. 

Dans Conqueror’s Blade, les joueurs livrent bataille pour établir leur propre empire médiéval. Chaque chef de guerre est unique et peut être personnalisé avec des aptitudes, des armes et une vaste armée à son service. Les troupes des joueurs sont inspirées de nombreuses cultures médiévales et sont regroupées par arbres d’unités. La mise-à-jour Rattan Resistance introduit un nouvel arbre d’unités à recruter.

Cinq nouvelles unités forment la puissante Armée de Rotin.

Elles sont dotées d’armure fabriquées dans les régions boisées de la région, réputées extrêmement solides. En plus de leur armure unique, les unités de l’Armée de Rotin peuvent compter sur leurs redoutables lames couvertes de poison.

  • Fantassins équipés de rondaches (infanterie de mêlée) : Ces soldats sont les principales unités de base de l'Armée de Rotin. Dotés d'une épée et d'une targe tissée qui les protège des attaques ennemies, ils peuvent se déplacer rapidement au cœur de la bataille.
  • Piquiers (infanterie de mêlée) : Ils forment l'infanterie lourde d'assaut de l'Armée de Rotin. À la différence des piquiers d'infanterie des autres royaumes, ce sont des unités offensives qui utilisent leurs armes empoisonnées pour compenser leur manque relatif de stratégies spécialisées.
  • Vipères (infanterie à distance) : Ces archers manient les arcs recourbés souvent utilisés par les miliciens, mais ils empoisonnent leurs pointes de flèches. L'ennemi qui ne meurt pas sur le coup souffre pendant longtemps.
  • Arbalétriers (infanterie à distance) : Ils excellent en combat urbain et contre les cibles dotés d’armures légères. Bien que leurs arbalètes disposent d’une portée limitée et infligent de faibles dégâts, elles compensent avec une cadence de tir élevée.
  • Arbalétriers montés (cavalerie à distance) : Ils sont à la fois les éclaireurs et la cavalerie de l’Armée de Rotin. Chaque cavalier dispose d'une arbalète de poing à répétition pour les tirs à faible distance contre les ennemis en armure légère et d'un sabre acéré pour traverser les armures de plates.

Trois nouveaux événements JcE à durée limitée : les joueurs vont devoir repousser les Pillards des Mers !

La guerre fait rage, et tout le monde n'est malheureusement pas destiné à devenir un héros... De sinistres pirates sonnent aussi l'appel aux armes, et le Fort du Cerf Blanc est désormais à la merci de ces Pillards des Mers ! Ces vils loups de mer parcourent les océans et pillent chaque port où leurs redoutables navires au pavillon noir jettent l'ancre. Trois événements seront disponibles de manière hebdomadaire, pendant lesquels les joueurs devront défendre une ville, tenir face aux assauts des Pillards des Mers ou encore empêcher la capture du Fort du Cerf Blanc. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel du jeu.




Ikariote

Ikariote
Fan de jeu vidéo depuis ma plus tendre enfance,(mega drive pour commencer ^^) je me suis tourné ensuite vers tous les types de MMO.

Tu aimes le contenu publié par Ikariote ? Partage-le sur tes réseaux sociaux !

X En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées, adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.