AccueilListe des Actualités ► Articles

La place des femmes dans l'industrie du jeu vidéo

Par , Le 03 novembre 2017, à 18:24

Mais où sont les femmes ? Un peu partout, mais pas assez dans le secteur du jeu vidéo. Que ce soit du côté du public ou de celui des professionnels, le beau sexe est y très peu représenté. Heureusement, les choses changent et c’est ce que l’on vous propose de découvrir avec ce documentaire réalisé par S.E.L.L. à l’occasion de la Paris Game Week. 

Les femmes dans l'industrie du jeu vidéo

Documentaire : « Les femmes dans l’industrie du jeu vidéo »

La considération pour les femmes dans notre société est un sujet récurent qui ne cesse de faire débat. Sans tomber dans le féminisme acharné, il reste de nombreux secteurs dans lesquels celles-ci ne sont pas suffisamment représentées, et le jeu vidéo en fait partie. Et je ne parle pas des femmes faites de pixels, avec leurs courbes de l’espace destinées à faire baver les joueurs un peu trop solitaires… Ces dernière sont déjà présentes en masse, et même s’il faut avouer le côté plaisant de la chose, cela ne donne pas forcément une bonne image des femmes bien sûr, mais des hommes joueurs également. Toutefois, rassurez-vous braves gens, les choses semblent évoluer dans le bon sens. Les joueuses sont de plus en plus nombreuses derrière les manettes de salon et indirectement, derrière celles de l’industrie.

Outre ce phénomène « naturel », des actions sont mises en place par certaines associations pour pousser dans ce sens. En marge du salon de la Paris Games Week, l’association S.E.L.L. (Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs), qui a pour vocation de faire de la pédagogie auprès de grand public, est en train de réaliser un documentaire sur le sujet. La première partie de cette série de 3 épisodes est déjà disponible en vidéo :

En 13 minutes, ce documentaire présente 9 portraits de femmes travaillant dans l’industrie du jeu vidéo. Chacune à leur niveau, elles nous racontent leur parcours et tentent de répondre à cette question : « Pourquoi les femmes sont-elles si peu représentées dans ce secteur ? ». Fortes de leur expérience, elles souhaitent apporter leur contribution au mouvement et encourager les autres femmes à se lancer sur cette voie.

Même si les choses semblent se faire naturellement avec la démocratisation du jeu vidéo en général, certains estiment que des actions concrètes doivent être menées sur le terrain. La première étant de parler du sujet, tout simplement. Ainsi, des événements sont régulièrement organisés pour que les femmes rencontrent et dialogues avec les acteurs du secteur. Ces derniers affichent la volonté de travailler avant tout avec des gens talentueux, quel que soit leur sexe.

C’est dans cette optique que ce documentaire est réalisé, en se plaçant comme un médiateur supplémentaire et destiné à amplifier un message souvent inaudible pour le grand public. La seconde étape est le développement de formations et de structures qui informent et encouragent les femmes à tenter leur chance dans cette industrie en plein essor. C’est ce que tente de réaliser l’association Women in Games par exemple, en organisant des séances de sensibilisation, d’éducation et d’entraide.
« La proportion de femmes en école de jeux vidéo est assez variable en fonction des cursus et des écoles, mais elle dépasse rarement 20% des effectifs, détaille Julie Chalmette, ce qui peut expliquer en partie la faible mixité de notre secteur ».

Pourtant ce ne sont pas les formations qui manquent en France. Women in Games pense que le problème vient avant tout d’un manque d’information auprès des étudiants qui ignorent souvent que ces cursus existent, et surtout qu’ils revêtent tout un panel d’activités différentes. En effet, le jeu vidéo regroupe un vivier de métiers aussi riches que différents et pouvant susciter de nombreuses vocations.

Quelques chiffres pour se représenter la tendance actuelle :

En 2017, l'école Isart Digital compte 35% de filles contre 23% en 2012. Pour la seule formation en jeux vidéo, les effectifs sont passés de 15% de filles en 2012 à 27% cinq ans plus tard ! Toujours à l'Isart, la seule formation Game Art est composée cette année d'une majorité de femmes (51%) ! Presqu'une performance qui illustre néanmoins une tendance de fond qui va vers une progressive féminisation du secteur.

Pour en savoir plus sur ce documentaire et tout ce qui se passe autour, rendez-vous sur le site du S.E.L.L.




Gaston Raveur

Gaston Raveur
Gaston Raveur est le rédacteur moulti-pass de Mmorpg.fr

Tu aimes le contenu publié par Gaston Raveur ? Partage-le sur tes réseaux sociaux !

X En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées, adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici.